yao! en mer

carnet des

voyages de YAO

Les travaux 2013/2014 début

Cabine arrière

La cabine du Capitaine , en soit rien à y faire mais pour gagner de la place à l'exterieur dans le cokpit, nous avons déplacer la pompe manuelle de fond de câle moteur et la manette de commande du moteur qui se trouvait sur le support de celle-ci a dû elle aussi être repositionnée.
Ce que l'on bouge en surface a une répercution immédiate à l'interieur.
Les cables d'accélération passant dans notre dos, il a fallut faire en sorte que ce passage ne nous gène pas et soit rendu utile. C'est ainsi que nous avons déplacé notre lit plus vers tribord et créé deux espaces de rangement dont une bibliothéque.
Nous avons revisité les placards babord pour les rendre plus fonctionnels et ouvert les coffres à eau sous notre lit puisque nous partons avec deux bacs de 150 litres en inox placés au centre du bateau dans les fonds du carré alimentés par un "déssal".
Toutes ces modifications ont transformé l'aspect de la cabine et augmenté, optimisé l'espace rangement. Nous avons installé le chauffage, deux radiateurs, nous terminons les vaigrages grâce à notre grand fils Gaëtan, puis nous installons les portes des placards avant de commencer à les remplir;
Dans nos bibliothèques déjà une centaine de livres ont pris place , certains chinés sur internet ou dans les vide- greniers, d'autres offerts par les amis ou la famille.
L'installation du sommier puis du matelas a précédé de peu le remplissage des étagères et des coffres

Cabine latérale

La aussi les transformations exterieurs ont amené des transformations, mais les plus importantes ont été apportées par l'ajout d'un réservoir de gaz oil sous la couchette que nous avons rabaissé de 10 bons centimètres;
La pompe manuelle a maintenant sa place dans le plafond et le panneau éléctrique mal situé sous celle si a été transféré dans la coursive laterale face à la table à carte, laissant une grande place pour un placard "ami".
Ainsi le seul placard qui existait à l'origine sous le lit qui contenait le chauffe-eau est à présent dédié à la machine à laver et esssoreuse. Le chaffe-eau lui est parti se loger dans un espace inutilisé derrière la face latérale babord du frigo.
En début d'année 2014 nous collons deux couches de liége pour isoler et habiller la parois latérale de la coque, puis nous commençons le remplissage de la bibliothèque celle ci contient plus de cent titres de livres de poches et une bonne vingtaine de DVD , avec ceux de la cabine arrière nous aurons de quoi occuper nos longues navigations et nous tenir éveillé lors des quart de nuit. Nous remplissons également les deux réservoirs de gazoil ( par bidon de 20L , une opération délicate depuis que la Vilaine en crue subit chaque jour des "marées" de plusieurs mètres ou des forts vent d'ouest interdisant la mise au quai du navire)

Carré

Voila la partie la plus transformée de notre navire.
Aprés avoir tout mis à nu, démonté et mis à niveau puis poser un sous plancher, nous avons tracé les lignes du futur carré, revu la conception de la cuisine et le coin repas.
Pour ce qui est de la descente, elle a été transformé du fait de l'installation à l'avant du moteur du groupe electrogène . L'échelle de descente à été refaite pour englober le groupe et prendre en compte les jours de navigation au pré ou nous vivons en "biais".
Dans le carré proprement dit la table sera un peu plus étroite, le banc de tribord recouvrent le dessalinisateur, et le banc du centre est équipé de mains courantes pour sécuriser la circulation dans le bateau, le second est le siège des pompes et filtres du "déssal".
Et vous l'avez remarqué : un poêle à gazoil trônera à sa place initiale, il assurera la circulation d'eau chaude dans des tuyaux qu'Amandine nous a aidé à faire passer sous le plancher pour relier entre eux les 5 radiateurs qui nous permettrons de vivre sereinement notre experience grand sud.

En 2014 nous terminons l'installation du carré avec la table, les bancs et la mise en service de l'échelle de descente en "aile de mouette", la mise en service du poêle un vrai bonheur alors qu'il fait 1°à 5° dehors d'être dans le bateau à 15° en moins d'une heure (voir parfois si le moteur à tourné avant à 18° en un quart d'heure).
Nous fermons les placards dont j'ai recouvert de liege les fonds coté coque.
Les éclairages sont posés avant de finaliser les vaigrages .
Nous avons encore une entrée d'eau sur un boulon, une fuite démoralisante quand on se souvient du temps, des efforts mis dans la réfection du pont afin d'anéantir ce Fléau... Un traitement des parties superieures du pont sur l'avant du poste de pilotage avec du latex semble avoir résolu ce problème. .

Chauffage

L'installation du chauffage sur un bateau vous parait peut être farfelu, mais pensez un instant à la Patagonie ou au Canada ou encore plus prés à nos chers mois d'hivers Français et bien vite vous comprendrez cette Nécéssité.
Nous avons fait l'acquisition d'un pôele à Gasoil (Reflex) qui utilisera le fuel du deuxième reservoir installé depuis peu dans la cabine latérale
Dans le coeur de ce pôele un serpentin en cuivre rechauffe un liquide qui par convection coulera de radiateurs en radiateurs avant de revenir prendre un coup de chauffe dans le "Reflex".
Un chauffage "Central".
En même temps que le foyer nous avons pris 4 radiateurs, un pour chaque cabine avant et deux pour la cabine arrière (plus loin et plus grande en surface). Pour la salle d'eau le "gaulois" nous a fabriqué un circuit en cuivre plus haut et plus large un peu comme un sêche serviette.
Rien dans la cabine latérale certe mais le pôele est à sa porte et bien qu'isolés le moteur et le groupe la réchauffent bien assez.
L'installation des tuyaux de circulation du flux ont été non sans mal passés dans les fonds et seront autant de zone de chaleur au sol dans le carré et la coursive.
Le liquide du circuit peut être de l'eau mais nous avons opté pour du liquide de refroidissement de moteur car il y à ainsi moins de risque de gel.
Et c'est là que le capitaine a eu une idée lumineuse et si l'on récupérait la chaleur du moteur lorsqu'il est en marche en navigation(remontée des rivières, des canaux...)?
Installation d'un système de "by pass" entre le circuit chauffage et moteur/chauffe eau car le liquide du moteur se refroidit en réchauffant l'eau de notre chauffe eau.
Ainsi rien n'est perdu et une fois en place nous pourrons apprécier ce confort du bord.
A Joel "le gaulois" un grand merci ,tu nous as fait gagner du temps si precieux dans cette préparation.

Cuisine

La transformation la plus indispensable sur YAO .
En effet notre cuisine d'origine comme vous le verrez sur l'album était en ligne le long du flanc babord face au carré. Elle était de bonne taille mais à la gite très très inconfortable, voir même dangereuse puisqu'on n'avait de solution pour cuisiner que l'attache face à la gazinière au risque de recevoir le contenu du récipient sur les cuisses.
La modification de ce coin vital était primordiale. Nous avons profité de ces travaux pour transformer les fonds, le carré et déplacer le chauffe eau, rajouter un compartiment frigorifique fait maison et refroidi à l'eau de mer, ajouter un bac à l'évier et remplacer la gazinière pour une plus petite mais avec grill.
Il y a plus de rangement, la hauteur des plans de travail est idéale et la forme en U permettra de cuisiner en tenant les casseroles et la cuillère en bois tout en étant calé confortablement dans le creux du U, loin des débordements intempestifs. Il y a même une étagère spécialement conçue pour la germination de mes graines de poireaux, roquette, ect qui viendront agrémenter en oligo-éléments et vitamines nos plats de pâtes, purée, riz tout au long des traversées.

Printemps 2014 nous fermons les placards et mettons en service le frigo congélateur pour étudier son fonctionnement avec les panneaux solaires .
Nous traquons là aussi une auréole d'humidité comme dans le carré et la salle d'eau. Il faut dire que comme test l'automne 2013 et les premiers mois de cette année aurons été idéaux : de la pluie en seaux 24h/24 , 7 jours/7 . Rien pour améliorer notre moral déja bien bas de n'être pas encore parti.