carnet des

voyages de YAO

Découvertes des pays

Iles Pacifique Non France



ILes Chiliennes

20janvier à la fin février 2017

Ile Robinson Cruzoé

Une ile chilienne qui fait partie de l'Archipèle Juan Fernandez, mais déjà assez loin des côtes, nous mettrons trois bons jours pour y parvenir.
Le vent n'est pourtant pas clément et nous sommes dés le premier instant en mode régate . Heureusement pour moi nous avons un jeune équipier qui s'il ne connait rien à la navigation est volontaire et en une aprés midi il aidera le capitaine à changer trois fois de voile pour finir avec la Trinquette et une grand voile au deuxieme ris. Si au début nous étions en tenue de vacanciers, à la tombé du jour, les cirés étaient de mise.
Nous avons même un matin faillit prendre la décision de changer de cap et d'oublier Ronbinson Cruzoe et son ile. Car c'est l'ile des comptes d'enfant qui nous attire.
A notre arrivée nous rencontrons German et Gloria qui ont le club de plongée et le bar "Maresnostrum" sur le bord de mer.Nous sommes tres vite en Phase et ne nous quittons plus pendant deux bonnes semaines. Plongée sur le recif au nord, nettoyage écologique de la plage de sud de l'ile, et même régate de doris. Ils remuent pour Boo shilen toutes leurs connaissances afin qu'elle puisse etre au plus vite soulagée lors de sa luxation de hanche, nous irons avec Bastien notre équipier jouer les serveurs, barman, pizzaiolo lorsqu'ils en auront l'utilité, (excellente façon de se mettre à un espagnol délié),pendant que Jean-Loup lui aidera comme chef de palanqué .Un coup de vent de 36 à 42 noeuds nous arrachera l'antenne du "bad boy" et brissera deux de nos pâles d'éolienne nous privant d'une de nos meilleur source de courant . Et nous ne partirons qu'apres la fameuse régate que le vieux doris "Victoria" reconstruit par German gagnera d'un cheveux et grace à une grande gymnastique de son équipage. Adieux ou au revoir Robinson cruzoé

Rapanui

fin fevrier 2017

C'est une de cette myriade d'iles du Pacifique sud qu'on nomme Polynésie qui tout en étant de nationalité differente, ont beaucoup de points communs.

Cette ile plus connue sous le nom d'ile de Pâques est une ile chilienne comme la précedente mais elle est beaucoup plus isolée car à plus de 1600milles des côtes chilienne. Elle est tres touristique cela du fait de ses "Moias" mais nous apparait comme nos iles d'outremer à deux visages, le chilien bien rangé, policé et le rapanui festif, coloré, hors loi.
Nous visiterons un volcan, ferons le tour de "têtes" en voiture et à l'occasion de l'anniversaire de plusieurs voileux nous découvrirons l'esprit festif, les chants et le ragout du polynésien qu'est le "Rapanui".
Il faut savoir amis navigateurs que ce mouillage par 20m sur corail et sable est toujours bercé d'une houle de un a deux mètre et qui bien évidement devient intenable en cas de vent d'ouest qui augmente d'autant la hauteur de celle si. Et qui parle de houle n'oublie pas que pour atteindre la terre il faut subir cette houle, car entrer dans l'un des deux très petits ports de l'ile juste bon à abriter des barques de pêcheurs pour "Hanga Roa", pour de petits voiliers courageux ou desespérés et de peu de tirant d'eau pour "Hanga Pico", est une affaire serieuse de comptage de vague, de vitesse de moteur .L'armada chilienne interdit d'ailleurs souvent l'entré comme la sortie de ces deux ports pour les pêcheurs comme pour les dinghy et le capitaine vous dira combien il stressé à chaque visite à terre pour avoir une fois été une fois d'en l'obligation de faire demi tour à mi passe en catastrophe devant un mur d'eau surprise .... Adieu Bastien ,te voila sur l'ile que tu as eu bien du mal à rejoindre ,bon vent ,bonne marche et bonnes rencontres à toi. Bonjour à Riki de Masquenada nous voyagerons de concert quelques temps, à bientôt une nouvelle fois à Stéphane d'Abraxas découvert à puerto Eden dans les canaux de Patagonie, retrouvé à puerto Montt et de nouveau ici sur le mouillage si rouleur de cette ile de Pâques
Apres la pompe à eau de refroidissement du frigo qu'il a fallut reparer à Robinson voila qu'en partant c'est celle du moteur qui nous lâche ,encore une journée de mécanique à fond de câle pour le capitaine mais celle si à un débit dont nous n'avons pas d'équivalence, nous ne mettrons d'aurenavant le moteur que peu de temps de peur qu'il ne chauffe.

Iles anglaises

mi mars 2017

Ile Pitcairn

De l'ile de Pâques à l'ile de Pitcairn nous partons une demi journée aprés Masquenada que nous rattrapons le jour suivant. En jouant avec notre spi et nos deux voiles d'avant (génois et solen) nous arrivons à nous maintenir à sa hauteur par vent constant du sud. Une bonne navigation de 12 jours quelques grains de pluie violente mais courte qui nous font regretter la fermeture de notre cockpit que pour profiter du beau temps nous avons descendu à Rapanui.
Nous jetons l'ancre dans Bounty Bay . La aussi une houle énorme et inconfortable mais moins de rouleaux dans l'entrée du port minuscule que nous gagnons au matin pour une visite de se lieu si perdu au milieu de rien.44 habitants enfants compris se partagent l'ile et l'entretienent comme un jardin. Un médecin a poste dans un petit dispensaire tres bien équipé, il faut dire qu'il n'y a pas d'aeroport, le premier hopital est a 2000 milles nautiques à Tahiti. Bien évidement les chiens ne descendent pas à terre c'est une ile anglaise...
Nous repartons avec un plein de légumes et fruits de ce monde oublié qui respire la vie .