azuleros d'Obidos

carnet des

voyages de YAO

Découvertes des pays

ESCALES PORTUGAISES

du 25 juillet au aout 2014

LEIXOS, PORTO

Leixos, port d'accés facile même par fort brouillard mais prenez garde aux chaines qui trainent aux fonds du mouillage....
Il y a maintenant une marina à Porto mais il faut encore remonter le "Douro" et aucun mouillage possible, c'est la raison de notre arrêt dans ce port qui s'il n'a pas une bonne reputation pour sa propreté, possède un mouillage confortable.Il faut reconaitre que l'annexe doit être muni d'un moteur pour les jour de vents car il y a un bout avant de d'arriver sur les catways de la marina qui autorise bien cordialement l'amarage.
C'est avec un tram pris devant le "mercado" à un bon km du port que nous allons visiter PORTO. Si nous restons comme la première fois sous le charme des couleurs et des ruelles tortueuses parfois en escaliers, nous sommes très surpris de l'état décrépis des immeubles, la ville prend un aspect abandonnée malgré les touristes pourtant nombreux... Nous mangerons dans un "bouiboui" une cuisine a peine sortie du congelateur...Enfin en guise de digestion nous assistons sur le port à la montée du "grand-pavois "d'un 4 mats :"CREOULA". Une journée un peu décevante mais les enfants sont semble il,contents!
Aprés une journée plage un peu venté, mais bien agréable ou seuls les courageux : Bastien et Mélodie se baignent nous remplirons le frigo de frais, inviterons nos voisins de mouillage : Katrine et Franco sur CARAMOR et Soeren(prononcer: zorne)et Alessendra sur GHOST une de nos premières soirées du voyages en allemand, bresilien, français, anglais. De quoi me faire pendre la boule et amuser l'assistance avec mon "esperanto".

NAZARE

Départ pour nos visites de OBIDOS et FATIMA

Nous avions déjà mouillé sous la falaise de Nazaré en octobre 2008 et les autorités étaient venues nous prier de nous mettre au port. Cette fois nous étions bien décidé à résister surtout que le vent soufflant du nord, nous étions trés bien protégé par la falaise. Nous avons même fait passer aux garçons un baptême de plongée sous marine avec bouleille, ils en au profiter pour vérifier la bonne tenue de l'ancre et sont tout deux remontés conquis, wahou! trop cool ! Ce n'est que deux jours plus tard en visitant la ville et alors que nous venions de nous mettre à la marina du "Club Nautic", moins chère, plus près du centre et plus loin du port d pêche, que nous avons eu l'explication de cette "interdiction" de 2008: l'automne et l'hivers la falaise est plusieurs fois agressée par une vague de trente mètres due à la configuration des fonds marins de cette baie, aussi aucuns bateau n'est autoriser à mouiller et on le comprend bien maintenant , merci beaucoup à vous Nazaréens!
EL SITIO :
Ou encore la partie haute de la ville de Nazaré, on y arrive soit par un bon km d'escaliers soit par un funiculaire, bon nous sommes tous les 4 montés assis et descendus à pieds. La vue est de ce village époustouflante et immaginer qu'une vague puisse recouvrir ce promontoir est encore plus stupéfiant, les places sont pavées de carreaux glissant en roche blanche du pays et la aussi couleurs et ruelles si charmantes . OBIDOS :
Le bateau en sécurité nous avons pris le bus pour découvrir OBIDOS(prononcer: obidouche)une ville entièrement fortifiée, de ses remparts que nous avons parcourus la vue sur les jardins est magnifique. La encore de petites ruelles , des portes en bois ouvragées, du fer forgé des couleurs vives sur les murs blancs et des toits en en tuile, des azuleros couleur pastel et parfois de la brique...
Dire que nous avons aimé est en dessous de la vérité ,nous avons tous ADORE!
FATIMA :
De nouveau en bus nous filons vers le nord et le centre du Portugal, passons devant le superbe monastère de Bathala avant de rejoindre cette ville dont on nous parle temps.Evidemment pour des chrétiens très praticant c'est une étape importante , Lourde sauf qu'ici tout est très moderne puisque l'apparition date de 1917...Une Basilique en cercle des dessins stylisés...partis pour la journée à midi nous reprenions le bus pour nous diriger vers la plage de Nazaré et ses rouleaux .

BERLONGA

Partis pour filer vers Lisbone nous avons frolé les iles Berlongas et attiré comme un aimant notre capitaine nous à fait la joie d'un mouillage en plein après midi dans une petite baie au sud, l'eau y est si claire que nous voyons notre ancre (par 6m de fond )du bateau. Nous nous glissons rapidement (malgré la difficulté) dans nos tenues de plongées enfilons masques, tubas et palmes et nous voici barbotant dans une eau fraiche mais grouillante de poissons (reserve oblige) nous explorons les grottes à pirates et remplissons nos boites à rêves...
le soir venu, nous quittons notre baie un peu trop petite pour un YAO! et mouillons devant le monastère fortifié de SAO JORGE, bercé par le ressac et les cris des mouettes de toutes espèces confondues nous passerons une nuit excellente.
Au matin alors que nous levions l'ancre le 4 mats de Porto " Creoula" jetait la sienne, notre capitaine n'a pas ressisté à un petit coup d'accordéon pendant que d'une main experte bastien faisait le tour de ce très grand navire.

CASCAIX, LISBONNE

Cascaix, un mouillage ou nous avions passé deux semaines en 2008,nous sommes surpris de le trouver emplis de bateaux de pêche ce qui nous décale un peu vers l'exterieur de la protection de la jetée mais encore bien en sécurité. Aprés une nuit excellente malgré un vent de terre assez fort nous filons tous à terre à la rame pour une chasse aux infos de tous genre(internet, train ou bus , accastillage, supermarché et boulangerie) .En longeant la plage :Horreur! YAO à disparu de son mouillage, en moins de 20minutes...Nous l'apercevons enfin prés des enrochements du môle, à son bord un individu et un navire semble à couple. Le capitaine et les garçons courent à l'annexe et moi et les chiens nous sprintons vers la jetée exterieure (enfin l'entrée de la marina )d'ou je hurle le nom du bateau en faisant de grands signes( oui! oui ! il m'arrive de le faire aussi exprés).
Et voici comment nous ferons la connaissance de MAX et de son équipage Yves, Catherine, Chloé et Noé. Ils ont vue Yao chasser sur son ancre(dériver) et en bon marin ils ont fait tout leur possible pour éviter la catastrophe: tenir notre YAO et ses 16 tonnes avec leur Max à l'ancre. BRAVO et merci encore et encore!
De Cascaix nous irons visiter Lisbonne ce qui nous évitera la remontée du Tage. Nous visiterons le quartier de Baixa,et monterons jusqu'au chateau Sao Jorge. Comme à Porto de grandes façades abandonnées mais toujours autant de vie et de couleur dans cette ville en pente (trois collines).
Jean-Loup ayant besoin de pièce d'accastillage, il s'arrêtera à Belem et nous donnons aux navigateurs qui liront cette page l'adresse de ce ship car plus serviable y a pas! en plus il parle très bien le français ce qui est le cas de presque tout les portugais en ville:
DESCOBREVENTOS (Natália Azevedo) , Av. Brasilia, Edifício de Apoio à Náutica de Recreio, Modulo 9, Doca de Belém
1300-038 Lisboa
Email: descobreventos@gmail.com Telef: 351 91 328 16 15 fax: 351 21 364 88 50